> Critiques > Labelisés



Comme pouvaient dire nos grands-parents, buvons cette bouteille c’est toujours cela que les allemands n’auront pas. Datée et foncièrement revancharde cette expression m’amène à dire fêtons les labels c’est toujours cela que l’industrie n’aura pas à enterrer. Après Unique c’est au tour de Talitres de fêter ses cinq années. Le label Bordelais à l’instar de son homologue toulousain garde une ligne de conduite qui force le respect voire l’admiration. En guise de champagne une compilation de titres inédits dans laquelle on retrouve (excusez du peu) le Wedding Present, Calla, les épatantes The Organ, Piano Magic, The Walkmen (nouvel album à venir à Dakota Suite ou encore la première référence du label Elk City. Un deuxième volume est offert à nos oreilles avec en plus de I Like Trains (nouvelle signature du label) une dizaine d’artistes que le label souhaite nous faire connaître. Initiative à la fois généreuse et purement artistique, car Pela, Carlosound (énorme !) Film School (frais et imparable), Marrissa Nadler (compilation à découvrir absolument volume 4), The Weeds Of Eden, Hot Gossip Hood (habitué des pages de notre site) et encore Caruso ne devraient pas rester trop longtemps inconnus. Vingt et un titres au total pour un label qui trouve certainement son essence dans un alliage simple mais difficile à manier, fêlure, beauté et intransigeance. Si la perfection n’était pas un gros mot je terminerai avec. Joyeux anniversaire Talitres.