> Critiques > Labelisés



Quelle belle idée de rassembler la fine fleur de l’electro contemporaine, pour éviter à tata Juliette de nous imposer le dernier André Rieu pour les fêtes approchantes. C’est qu’André va certainement ne pas apprécier, mais sa musique sent autant les fins de banquet au Reichstag que cette compilation respire la fraîcheur et le grand air. Totalement en dehors de ces salles où la transpiration sert au système de refroidissement de l’air, mais aussi à la pureté de la peau, la musique que nous présente cette compilation it sounds différent est la quintessence d’une techno dite intelligente mais surtout intelligible, même pour le dernier des Mohicans de l’abstract absolu (chérie ou as tu mis mes lames de rasoir, je dois me laver les dents). De kiko (ouverture incroyable, morceau qui plonge sonic youth dans une manifestation de la CGT sidérurgie) à junior jack, Tiga ou encore soulwax (son I love techno ne sera jamais joué autre part que dans un pac man géant) c’est une musique qui remue encore et qui a su choisir ses représentants. Tata tu grooves grave ce soir.