> Critiques > Labelisés



Si la meilleure façon de voyager musicalement se limite souvent à un détour sur FIP ou une écoute du programme cosmo pop de Thibord chez Lenoir, Les compilations du label priskosnovénie donnent au voyage sur une portée un tout autre éclairage. Si l’on peut regarder de haut cette façon de faire de la musique entre le new age et l’ésotérisme stérile et effrayant d’une salle de bibliothèque, il n’en demeure pas moins que l’habit ne fait pas le moine et la chemise noire pas de facho. Toutes les couleurs devant c’est un voyage autour du globe que ce Fairy world II duquel il sera toujours difficile de ressortir un titre, si ce n’est le wild trees de collection d’arnell andrea puisant sa force comme pour pas mal de titre dans le rêve plutôt que dans la réalité. Un guide du routard de la musique qui permet un voyage en solitaire, seul dans sa tête. A découvrir.