> Critiques > Labelisés



Depuis quelques années les Inrockuptibles conçoivent des coffrets musicaux, afin de fixer un style, une période ou même une idée sur un support. On se souviendra du coffret des 20 ans du journal, la série des trésors cachés, ou plus récemment celui sur les chansons sexy, mais ce qui sort en quatre volumes ces jours ci, dépasse tout ce que le journal a pu produire.

L’unique erreur notable restera de sortir ces coffrets alors que les impôts locaux augmentent et que le tiers provisionnel est à lâcher, et donc de ne pas avoir attendu Noël pour gâter les mélomanes que nous sommes. Se présentant comme un coffret vinyles, l’objet regroupe deux cd’s, un livret grand format de 50 pages et de 5 tirages photo. Ce qu’il faut bine dire c’est que les cd’s ne sont presqu’ici qu’accessoire, servant de bande son à la lecture gourmande du livre. Car quand les inrockuptibles ont l’habitude de recycler leurs écrits de l’hebdo dans un numéro spécial, là le point du vue est diffèrent. Si le Folk par exemple est toujours traité d’un point de vue historique avec un basculement au moment de l’arrivée de Beck ou Will Oldham, ici on traite le folk dans sa dimension géographique, allant de Montréal à Austin en passant par Clermont-Ferrand et la Scandinavie. Avec cet objet on découvre le folk par un prisme qui nous fait prendre conscience de la puissance mystique, presque transcendantale de cette musique.

Outre ce coffret sur le folk trois autres collectorama sont ou seront à déguster avec dans l’ordre l’electro, la Soul/Funk et enfin la New-Wave. Les sapins vont adorer.