> Critiques > Labelisés



La société et au retour aux religieux, à la résurgence des manifestations tribales de groupes, à une vraie symbiose extatique avec l’apesanteur, la terre, elle finissant par nous mettre cocu d’autant d’infidélités et de blessures. Pour que le rassemblement soit parfait il faut un orateur de haute lutte, un shaman, un guide spirituel qui, à l’image du sinistre pingouin du temple solaire, vous fera lâcher prise, pour faire de vous indifféremment un pantin ou un proie à des expériences torrides et scabreuses. Mi ami est de l’espèce des shamans énervés. Watersports est une mantra noise, un point de friction entre des rites indoues et les Liars, la fente béante qui sépare le monde des illuminés et celles des pragmatistes chiants. Disque qui ne passera pas le cap des perceptions basiques de us contemporains moutonneux, Watersports et pourtant la bonne façon de se défoncer la tête pour reprendre à notre compte une phrase mythique d’un rappeur exsangue à la tourtel, sans toucher un gramme de poudre, ou sans avaler la moindre bouffée de fumée hallucinogène. Etrange rencontre hystérique faisant passer Daisy Chainsaw pour la mère supérieure d’un couvent cistercien. Le disque que Sonic Youth pourrait enregistrer en 2009 si ils commençaient une carrière l’année de la naissance d’une future énervée, la fille Dati. Enorme.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.