> Critiques > Labellisés



Les grenoblois de Apple Jelly dispense depuis plus de 10 ans une électro pop, qui ne trouvait pas toujours la force de rebondir au dessus des Alpes, s’alourdissant parfois de trop d’effet. Avec ce « nanana club » c’est bien au dessus des Alpes que notre duo de frangins va voler, tant ce disque réalise ce que peu réussisse, une jonction électro pop et rock à rendre la fusion nucléaire pour une aimable découverte de chercheurs en mal de subvention. Entre gorillaz et Mirwaïs, le duo a réussi à conjuguer édition de tubes imparables (« Dead man walking ») et absence de facilité au profit de recherches sonores multiples. Clin d’œil à voir la vie de façon stroboscopique, le duo illumine les cellules de votre cerveau qui gardaient en mémoire Jean leloup de 1990, de Gorillaz ou encore d’un mix entre Daft Punk et le cinéma de science fiction à tendance masochiste. Duo foutraque mais toujours avec une ligne de conduite impeccable, nos deux faux barjots signent un disque héboniste, une vraie claque à la morosité et à la stature assise. Jouissif.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.