> Critiques > Labelisés



Éclaireur du futur lp de U2, beautiful day va décevoir le nouveau public de U2 et réconcilier les cocus des années 80. U2 ressort les vieilles casseroles et nous refait le coup du rock héroïque, des hymnes braillardes (même si là bono chante de mieux en mieux. Morceau aux grosses coutures, beautiful day et la pire mise en bouche après les essais transformés des années 90 (les ventes de pop auraient elles laissées des traces ?). Enrichis de deux inédits qui gagneraient à le rester, la première version de ce single à quai ratant tous les trains. La deuxième version enrichie de versions live de discothèque et if you wear that velvet dress, nous fait regretter les pérégrinations électroniques du groupe. Discothèque rigole au nez et à la barbe de ce single où U2 n’a jamais paru aussi balourd.