> Critiques > Labelisés



Autant le dire de suite la musique expérimentale, n’est pas trop mon fort. Fleurant parfois le coup artistique d’avant-garde, cachant un évident manque de savoir faire, cette musique doit absolument s’écouter attentivement. Neurot recordings en connaît un rayon sur la musique expérimentale, le label des lotus eaters ou d’amber asylum, est d’ailleurs l’un des meilleurs labels du genre. Il nous parvient alors ces deux disques sortis sur neurot donc. Deux disques jumeaux, étrangement similaires. Ici la musique se traduit parfois par quelques bruits, quelques larsens. Il y en aura à qui ce type de musique plaira. Pour d’autres c’est un calvaire. Il est difficile alors pour moi de ne pas trancher la poire en deux. Ceci dit on entend par moments de formidables passages, d’une beauté indescriptible. Mais je dois avouer que sur la longueur, ces deux disques m’interrogent. Ils m’interrogent parce que je ne les comprends pas, parce que je ne vois pas ce leurs auteurs ont voulu dire. Alors plutôt que de chroniquer de tels disques, chose que je ne suis pas techniquement apte a faire puisque cette musique me laisse de glace, je vous donne donc mes impressions sur un genre que je ne comprendrais jamais. Mais comme l’espoir fait vivre, j’espère un jour pouvoir parvenir a entrer dans l’expérimental. En attendant, je ne pense pas que ces deux disques soient indispensables, intriguant, mais pas indispensables. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.