> Critiques > Labelisés



Gregory est partagé. Partagé entre un univers classique et cette envie d’aller voir chez le voisin si l’herbe n’est pas plus verte. D’ailleurs c’est lui qui le dit, " All green places are lost ". Gregory est seul avec sa guitare, lorgnant parfois du coté de Bad Timing d’un certain Jim O. Le disque semble avoir été enregistré dans une église, tant il y a une sorte d’écho présent tout le long des neuf morceaux. Pour mieux mettre en valeur les notes. Le disque suit une progression, allant vers des compositions classiques, où la guitare de Rago récite ce qu’on lui a appris au conservatoire, au dernier morceau du disque le fabuleux " See that my grave goes unkept " titre fait à l’accordéon et à la basse, nous donnant l’impression d’être chez Stars of the lid. Et chaque morceau représente une étape, ajoutant à chaque fois une note capricieuse, là où ne l’on ne l’attendait pas, ou tout simplement des changements de temps et de tempo qui se font de plus en plus omniprésent. " All green places are lost " est une déclaration d’amour de Rago à sa guitare. Une déclaration qui se transforme petit à petit en communion, pour finir en mariage. Avec du riz et tout. " All green places are lost ", est un disque de post rock acoustique, les pieds devant, et les yeux rivés sur les doigts. Une belle découverte. En vous remerciant .




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.