> Critiques > Labelisés



Censé porter la compilation de la meilleure période du groupe, electrical storm, avec ses trois versions est en fait la suite presque logique (et terne) du dernier opus d’un groupe qui retombe dans ses vieux travers. Rock quasi héroïque, Electrical storm ne vaut que par sa parfaite mise en image, plus que par sa qualité. Là où cela énerve vite c’est que ce single est conjugué en trois versions la grise, la bleue et la rouge. De ces trois versions rien à ne se mettre sous la dent, deux remixes de New York sans intérêt, un medley resucée des milliers de fois (on imagine même la couleur rouge orangée arriver derrière le groupe) et une version dvd, à la limite la meilleure, avec le clip somptueux de cette ritournelle ennuyeuse. Rien de bien retournant. Vous allez me dire alors pourquoi je m’obstine à m’intéresser ici à ce monstre ? Peut être que ce monstre arrive malgré tout encore à me charmer. Sensation bizarre d’un amour trop fortement contrarié pour être futile. Pour collectionneur only.