> Critiques > Labelisés



On ne présente plus Gilles Delès aka Lunt. Tour à tour producteur (Angil, Melatonine…), compositeur (son album éponyme et le split avec Virga " Baxendall " chez Unique Records dont il codirige par ailleurs la direction artistique et la gestion), il est particulièrement prolixe dans le domaine des musiques expérimentales à base de guitares (" A half of you " chez Nexsound, "The third of me " chez Another record et enfin " Broken words and lost answers " sur Hitomi recordings). Si la plupart de ses productions expérimentales paraissent en éditions limitées et sur des labels pointus, c’est que c’est une musique qui se mérite et qui ne se consomme pas. Dans une logique méditative et introspective, ce " Fragments of free vol.1 ", qui parait cette fois-ci sur l’excellent label expérimental américain Carbon records, est minimaliste dans son approche spartiate de l’utilisation des guitares et des arrangements subtils. Peu de grands gestes ici, mais des sons éthérés, improvisés mais ne laissant finalement que peu de place au hasard tant le propos est cohérent, qui pourraient aisément illustrer un film de Wim Wenders ou figurer aux côtés de Ry Cooder sur la bande originale du film de la maturité de David Lynch. Mais pour ceux qui ont suivi les travaux du maestro du drone, il s’agit bien ici de sa production la plus lumineuse, la plus spacieuse, la plus légère. Les notes s’égrainent comme des plumes libres et bienveillantes. A d’autres moments on pense à Loren Mazzacan Connors ("The bridge, the airplane and my my love") ou à Aerial M. (" You soft the rubble and the dust come to me "). Sur la pièce principale ("I’ll incise a mineral while you draw a tree"), le propos se fait plus "fragmenté" justement, rappellant un Derek Bailey tourmenté avant de trouver une lumière dans les strates d’harmoniques subtilement distillées, un soupçon de musique shamanique. Le recueillement. Des fragments de liberté d’un artiste au somment de son art, s’imposant ses propres règles et choisissant parfois de les contourner avec recul, en tout simplicité.