> Critiques > Labelisés



Après un premier album solo et un split album avec Virga, Lunt alias Gilles Deles signe le premier volet de l’aventure de son laboratoire, Hitomi Recordings. Broken words and lost answers est à mettre en parallèle avec le plaisir du funanbule, le son servant ici de pieds pour mieux sentir ce fil qui vous separe du precipice. A shifting door and my heart to horrow, une fois la traversée réussie la mélancolie avec tout ce que cela peut comporter de manque. Lunt ne construit pas de pont, il tisse juste des fils sur lesquels chacun aura le loisir de connaître le frisson du grand vide, la sensation de sentir le vent du haut vous carresser la nuque, comme pour vous dire que vous êtes entre ses mains, et qu’a n’importe quel moment il pourrait vous faire basculer. Lunt organise une rencontre entre les flots continus et les notes langoureuses (simple glitches), faisant de celles-ci des ailes à mettre sur votre dos afin d’éviter la chute si vous perdiez pieds. Cette premiére référence de Hitomi Recordings est en fait la premiére pierre posée d’un édifice qui devra être, afin de nous éviter de trop rester sur terre, pathétiquement attirée par celle-ci. Ce broken words and lost answers sonne le glas de l’attraction terrestre en lui déclarant la guerre. Planant.