> Critiques > Labellisés


  • 29 septembre 2019 /
    Kim
    “Lost Mambos & Riz Wok” (MK Label)

    rédigé par Piotr
    1 vote
      (10/10 - 1 vote) notez cet album


Chaque album de Kim est une surprise. La plupart de ses albums sont des albums concepts qui ont été assemblés selon une logique qui leur est propre : Fatal Mambo n’a été enregistré qu’avec des instruments acoustiques, Rock N’ Roll Calvaire se veut électro-métal, Married On flirte avec une cousine de Melody Nelson nourrie aux mélodies d’Erik Satie alors que Violence Ultimatum explore toutes les facettes du rock énergique à guitares, par exemple. Lost Mambos & Riz Wok quant à lui se rapproche plus de par sa construction (et son titre, c’est un signe) de Lost Mambos, Lofi’s Anthechrist Massacre and Blues de Geek, une indispensable compilation CD de 58 titres regroupant tous les 45t et autres single sortis entre 1994 et 2014.

En effet, ce 38ème long format est une sorte de catalogue de toute la virtuosité musicale de l’imprévisible multi instrumentiste Parisien. Joyeux fourre-tout, on y trouve de la pop, du reggae, de la techno, du punk ou de l’électro ; des inédits, des versions alternatives et des rééditions remaniées d’EP ou de compilations ; chantés en arabe, en russe, en anglais, en allemand, en italien, en français... ainsi que d’autres langues non identifiées.

Ainsi, Tesoro Moi A Te, sorti en 45t en 2016 avec le rock steady Guuurl, est une version reggae traduite en italien par Youssef Abado de Am I Still In Your Heart paru sur Our Dolly Lady Lane In MK Land en 1996. Le 3° titre عائ ل تي n’est autre qu’une reprise en arabe (et un peu mollassonne) du tube My Family sorti sur Mary Lee Doo en 2011. Autre tube, Banana Cold Drama, déjà présent sur la compilation #50 du label nantais Super Apes, est une version survoltée de l’ultime morceau de l’album Blues de Geek Manifesto paru en 2017.

New Friend Girl et son garage rock n’aurait pas dénoté sur Violence Ultimatum. Idem pour Lover Lover et le génial Spoiler Alert initialement sortis sur 1 EP par Jour. Tous les titres issus des 3 EP que Kim a sortis chez ces formidables et bordéliques bordelais y sont d’ailleurs réunis, dont les relectures de Indian Bazar (Blues de Geek Manifesto, 2017) et Cabaret (Fatal Mambo, 2007) ainsi que les délires électro-punk de Mes Roiles et Pizza Frolein.

S’ensuivent une poignée d’inédits, dont quelques expérimentations synthétiques et technoïdes pas désagréables mais pas indispensables non plus ; et enfin une mini conclusion assez improbable, dans la lignée du reste finalement.

Bref. Lost Mambos & Riz Wok est une compilation éclectique, pour les fans mais pas que, avec une bonne dose de tubes qui déchirent, pas mal de trucs pas mal et quelques titres un peu moins consensuels.

Un nouvel album de Kim quoi !




 autres albums


 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.