> Critiques > Labelisés



Si l’on a plus de nouvelle de Ben Lee, Ben Kweller, l’autre enfant précoce de l’indie américaine, lui continue à nous livrer ses disques, avec une fréquence régulière. Adepte d’une country et d’un americana pur jus, Ben Kweller se ballade, et nous ballade dans des histoires souvent à dormir debout, des filles non loin du viseur d’une carabine que l’on arme de roses et de fragrance capitonnée, masquant l’odeur du fumé des brochettes suant dans la cheminée d’un saloon. Entre pure moment où le talons des santiags assènent au parquet des coups pouvant tuer un renard d’un simple pas, et moment plus tendre et touchant (on aimera d’ailleurs très vite se réfugier contre « On Her own » et « Homeward Bound « chansons où nous nous sentons comme chez nous). De là à aller de ce pas dans un infâme Buffalo Grill, il y a un pas que je ne franchirais pas, mais accompagner un dimanche midi grillade, au son de cet album, est un plaisir que je ne m’interdirais pas, quitte à voir débouler des voisins éméchés déguisés en cow boy de chez Michou un soir de commémoration de l’anniversaire de la mort de John Wayne.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.