> Critiques > Labelisés



Le virus « Plague park » venait à peine de quitter notre corps que Handsome Furs nous revient avec « Face Control » aussi amical que la guelle ouverte du doberman sur la rouge pochette. Face Control est l’album que les kills pourraient signer si ils évitaient les endroits branchés, un album qui ne change pas de draps, un disque qui sent tout à la fois la transpiration et le CK One. Un disque qui aime le jean slim à condition qu’il ne se conjugue pas avec démarche ridicule. Un album qui colle au corps mais qui laisse la liberté du mouvement. Un album qui fige les cheveux comme un gel surpuissant, mais qui arbore une mèche mobile grâce au vent. Il est affuté comme le couteau d’un cuisinier japonais, mais dont le manche serait en velours. « Face Control » trouve en « I’M Confused » son résumé parfait, une guitare abrasive, une boite à rythme anémiée mais pleine d’espoirs en la vie, et un texte formidable. Ce qui fascine ici, c’est que la tension palpable, l’aridité des sons, n’ont pas d’effet sur un chant qui lui garde une ligne de conduite moins revêche. On ne pourra que trop vous conseiller de vous jeter dans la Guelle du doberman, pour cette merveille électro punk, un disque aussi froid que le visage de Poutine au premier abord, mais véritablement chaud et avenant au dedans. Un must.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.