> Critiques > Labelisés



Un split album n’est pas un album de la célèbre équipe d’Hadjuk, terreur yougoslave dans les années 70/80. Non un split album est une partition équilibrée du temps d’un cd pour deux artistes. Le mariage pourrait être incongru (imaginez un split sonic youth - coldplay) voir vachard (dominique A - vincent delerm). Chez Phoebus record on a choisi la symbiose plutôt que le conflit, la suite logique plutôt que la cassure drastique. Entre deschannel et hanna trance il y a un point de départ commun qu’est l’electro, ensuite les routes diverges. Chez Deschannel on flotte, on aime les mélodies, les mélopées " aériennes " le sens de la caresse et le désir de plaire rapidement. Chez hanna trance on rentre plus dans une structure complexe et rêche (rien que dans le son), on se love volontiers sur les claviers de granddady reprenant même le maîtres de ces gens là (Neil Young) dans une interprétation diaphane et claire. Version electro de la belle (deschannel) et la bête (hanna trance) ce split album ne cherche qu’a séduire le monde sans vraiment jouer les terreurs. A découvrir.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.