> Critiques > Labelisés



Drôle de nom pour un groupe, qui plus est quand celui-ci nous arrive tout droit du pays de Preben Eljkaer Larsen. Du Danemark nous avons toujours aimé la bande des Laudrup, mais musicalement le groupe a toujours eu, à de rare exception, à se trouver à l’ombre des volcans islandais, ou sous les rivières sucrées de la blonde Suède. Véritable star dans leur pays, Moi Caprice n’est pas seulement un ersatz de la pop anglaise (le chanteur chante mieux que pas mal de ses collègues Britanniques, et certaines de ces mélodies explosent même celles de Coldplay au flipper), version mélancolie et désaccord majeur, c’est surtout un groupe qui rend l’instant agréable, sans fioriture. Elevé en écoutant les La’s, (« the town and the city » est de la joaillerie pop), Moi Caprice récite une leçon parfaite, sans close de style ou nez rouge dans la marge, mais correspond à ce que doit être la musique en ces temps de surproduction musicale, un disque estimable et rapide de compréhension. Le revers de cette médaille, c’est que le disque partira aussi vite de notre esprit qu’il en sera rentré. Moi faire un caprice !!!!!!




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.