> Critiques > Labelisés



Etrange coïncidence. Au moment où le facteur me laisse dans le cercueil qui me sert de boite aux lettres le coffret de Low, A lifetime of temporay relief, je reçois également le nouvel album de Coastal. Coastal est le parfait croisement entre la lenteur méticuleuse de Low et les arrangements de L’altra. Comme si vous vous sentiez dans la peau de Rantanplan, fatigué, mais heureux de vivre. Halfway to you, est un disque somptueux, dont les échos semblent loin, armé d’une joie cachée et introvertie, d’un amour de la mélodie parfaite. Très peu de choses suffisent finalement à leur bonheur, une batterie basique, quelques notes de piano, un xylophone. Les morceaux les plus beaux sont peut être ces deux instrumentaux London in February et Night Sky, qui en deux minutes vous font dresser les poils des bras, signe révélateurs de l’auditeur conquis. Les autres morceaux,chantés, sont dans une veine un pue plus classique, mais néanmoins superbement interprétés. Et le point commun des ces groupes cotonnier est le mélange entre les voix féminines et masculines, qui montrent, sans conteste, la fragilité féminine, et la part un peu fleur bleue, romantique que chaque homme possède. Certains décident de la montrer (Low, L’altra, The darkness), d’autres préfèrent la cacher (Lou Reed, Iggy Pop, Aidan Moffat) ou la noyer dans l’alcool. Cette étrange coïncidence, j’espère, permettra à Coastal de ne plus voir Duluth comme l’Eldorado, mais comme une simple étape. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.