> Critiques > Labelisés



Il est parfois bon d’arriver après la bataille, quand on connaît d’avance le résultat, quand l’héroïsme est en carton pate, quand il sent à plein nez l’opportunisme. Botibol est dans ma playlist depuis des lustres, mais comme on lit un roman dont on a envie après la déferlante médiatique, j’ai attendu mon tour, laissant la meute nourrir le terrain des louanges, d’un disque qui devait connaître ce que l’on appel un plébiscite général.

J’aurais eu beau jeu de vous parler d’un disque aussi coloré qu’opportuniste, mais chacune des chansons de ce disque est une bande d’un arc en ciel immense. J’aurais pu aussi vous dire que jouer de la folk en singeant l’habitude d’un gars venant de voir dieu c’était du domaine de pas mal de barbus, sauf que chez Botibol ce serait plutôt un être céleste qui se serait penché sans le savoir sur les pages d’écriture, posant le doigt sur chaque lignes. Après la facilité étant je pouvais vous dire que dans les traces de certains canadiens des trous pouvaient avoir été creusé pour continuer des funérailles, sauf que Botibol a plus le teint d’un marsupilami, et se jouerait des trous en transformant ces enfers en des trampolines.

Botibol c’est donc à la fois un arc en ciel, le doigt de dieu et un animal bizarre. Le résultat est un disque long mais à la beauté fulgurante. A l’image de la petite maison se trouvant au milieu des montagnes, les chansons de Botibol se sont faufilées dans un paysage hostile mais majestueux, y creusant un sillon intimidant pour les montagnes qui l’entourent.

Alors que la terre tremble, que les failles sismiques se réveillent, que les montagnes sont des lieux de pèlerinages pour des suicidaires emprunt d’un courage tout relatif, un groupe bien de chez nous bombe le torse et cultive des fruits sucrés pour notre plus grand plaisir, celui de voir un arc en ciel naitre d’une montage, sautillant d’un col à l’autre avec le doigt d’un être supérieur comme guide. Un enchantement.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.