> Critiques > Labelisés



Il n’est jamais trop tard pour vous intéresser à l’œuvre de Van Gogh, il ne le sera jamais car son œuvre en étant figée à la date de la mort du maître, raréfiant la possibilité d’accumuler du retard . Dans la musique actuelle les chances de suivre un artiste après sa mort ou la séparation d’un groupe est aussi élevée que celle que Marc Levy continue à diffuser des best seller de son fondement. Pour Portal c’est donc une compilation qui clôturera le chapitre parfois intriguant et toujours juste d’un groupe s’amusant comme Kevin shields pourrait le faire s’il était moins facilement perturbé. Gone But Not Forgiven présente un Portal non pas enluminé mais définitivement sur les hauteurs. Groupe tout aussi minimal qu’ample, Portal fera regretter à certains d’avoir passé trop de temps à déchiffrer la mathématique de Labradford alors qu’une grammaire et une écriture plus poétique lui tendaient les mains. On ne regrettera pas Portal comme nous pouvons nous attrister de la non séparation de Placebo car la façon de nous quitter avec ces superbes offrandes c’est aussi de sa part une façon de nous dire que le groupe nous aimait aussi. A découvrir pour certains, à déguster simplement pour les autres.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.