> Critiques > Labelisés



On attendait son premier album, il nous livre un nouvel EP. On l’attendait au coin d’une rue, en le prenant en flagrant délits de redite, il déstabilise tout son monde, signant les instrumentaux les plus délirants depuis les premiers DJ Shadow. On croyait son violon prêt à connaître les affres du recyclage, celui ci s’éclate comme jamais, faisant même des jaloux au sein du conservatoire. On le croyait parti pour une carrière à la Tiersen, il est en passe de réussir la jonction entre des mondes qui se vouvoyez, tutoyant le trip hop. On s’imaginait tellement de choses, en oubliant que la folie était dans son nom. Plus sombre que son premier EP, « Scandale ! » rivalise de trouvaille à chaque instant, piochant plus dans les offres sombres du passé, que dans les joies possibles du présent. Pas un hasard d’ailleurs que la pochette colorée, se présente en noir et blanc en quatrième de couverture. La découverte de cette année c’est certainement lui, et c’est un scandale de passer à côté.