> Critiques > Labelisés



Si Vincent Dupas avait une jolie barbe de cessionnaire, il s’appellerait Will Oldham et I Say Hello To The Pale Moon serait son New Partner, c’est en suspens ce qui me viendra en premier à l’écoute de cet album de My Name Is Nobody. Mon nom est personne et mes doigts sont à toi c’est ensuite ce qui pourra brouiller les pistes de cette folk qui sent à la fois l’intimité et les rivières sans retour. Prenant son nom du chef d’œuvre de Jarmusch Dead Man pour des questions de rythmes et certainement de politesse avec sa propre personne, Vincent Dupas signe à la fois une éloge de la lenteur que le film ne cesse de nous inculquer, mais aussi une éloge de la finesse de la composition et de l’arrangement dans un matériau brut. Vincent pourrait avoir cent ans que cela ne nous étonnerait pas (une voix pas loin de celle de Stuart Murdoch), il touche la sagesse par le prisme de la politesse…savoir accueillir et remercier se sentant presque comme un élément gênant. Hands Made Of Gold est vraiment une chanson pour lui. Merci.