> Critiques > Labelisés



L’extrait qui ouvre ce EP est aussi le premier titre chanté (parlé ?) de flux, et c’est aussi un des quatre visages proposés par Encre. Diversifier autant un EP c’est faire montre d’une hétérogénéité assez incroyable. Passant de l’Afrique avec cet hommage émouvant (toumani diabaté) et transcendant, donnant un titre live (or) que ne renierait pas le Dominique A de remué seul en scène et enfin une velevetienne version de l’admirablement terrible une nuit à ciel ouvert. Encre avec marbres ne délimite rien, il se laisse aller, donnant à penser que si un jour un successeur de melody nelson doit voir le jour, il en sera le l’auteur à coup sur. Encre va faire des jaloux.




 autres albums


 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.