> Critiques > Labelisés



Disque d’expérimentation avant d’être un disque expérimental, Useless est l’œuvre de Cyrille de Haes, artisan de la recherche sonore, qui habille les tiges de son d’une basse, de fleurs fantasmagoriques. Oscillant entre un post rock réapprenant à marcher dans un centre d’apprentissage pour grand malade, et imaginaire Jazz, iCu réorganise les fondements même de la construction musicale, prenant une note à rebours, utilisant son écho comme socle, comme si l’ombre devenait l’acteur principal d’un film. L’imaginaire est appelé à ne pas partir en courant, car c’est à lui que revient le droit de pouvoir habiller ces structures douces et fragiles. Car cet environnement et à l’image de ce packaging en feutrine, un lieu de repos, de douceur, un mélange entre le Tortoise planant de certaines plages de ses débuts, et le Talk Talk humant des arbres de sa période la moins pop. iCu grave sur le temps, des points d’ancrage pour mieux le maitriser. Une caresse intelligente.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.