> Critiques > Labelisés



Une fois n’est pas coutume des texans frappent un grand coup. Après les révélations lift to experience et explosions in the sky, the american analog set s’impose désormais comme une pépite dans un état pourri d’or noir. Si leurs précédents efforts étaient assez anecdotiques, fort est de constater que promise of love, fait s’évaporer les doutes que l’on nourrissait à l’encontre du groupe. Sorte de mélange entre l’altra, et carissa’s weird, non pas pour la voix mais pour une instrumentation riche, ces notes de piano ouatées, the american analog set nous touche réellement. Ce disque est beau, à la limite de la pop musique et d’un certain post rock spatial, romantique. En huit morceaux, ils réussissent là où l’altra avait partiellement chuté, tenir sur la durée. En effet le disque est plein du début jusqu’à la fin et des merveilleux titres tels que you own me ou le superbe dernier morceau modern drummer, nous emmènent vers l’extase. On trouve également des morceaux rock comme ce promise of love d’à peine deux minutes où les guitares se font électriques et la batterie sauvage. Ceci dit tout le disque repose sur ces fantastiques morceaux envoûtant (the hatist). Un disque qui nous fait le même effet qu’avait pu nous faire le sublime disque de windsor for the derby, the emotional rescue et qui prouve que promise of love est superbe. Texas is the reason. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.