> Critiques > Labelisés



C’est fou, mais la télévision s’invite partout, jusque dans la poche qui sert de réceptacle à votre outil numéro un avant les clefs de la maison, le portable. La télévision pouvait donc s’inviter sur les platines de notre salon, ou notre ipod, le colocataire du téléphone. On rechignera moins, quand on aura remarqué que le promoteur de cette nouveauté n’est ni plus ni moins que la chaine HBO, responsable des meilleurs séries de ces dernières années, avec en climax Deadwood. Flight of the conchords n’est pas un duo sorti d’un radio crochet, mais l’histoire de deux Néo zélandais, Bret et Jemaine au look d’étudiants attardés. Célèbre dans leur pays, le duo tente de percer aux Etats Unis, et c’est tout le parcours de ces combattants que la série suit. C’est chez sub pop que le duo finira par signer, pour un disque délicieusement bordélique et charmant. Coloré, débordant d’animaux fantasques, cet album laisse la part belle à l’humour, prenant un malin plaisir à saisir la substantifique moelle de standard, pour les déconnecter de leur propre réalité avant d’y coller des paroles que ne renierait pas un Pierre la police emprisonné par les FARC. En cette période de crise mondiale, de récession, si vous avez encore une quinzaine d’euros à dépenser après être passé à la pompe, réservez les à l’achat de ce disque, qui redonnerait la banane à un présentateur de JT remplacé sans convenance. Comme quoi il se passe parfois des choses à la télévision.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.