> Critiques > Labelisés



Instrument à la mode suite à la starification d’un télé-crocheteur, le Ukulélé a ceci de sympathique qu’il renvoi à l’enfance sans bêtifier. Accompagné de Pierre Sangrâ, Thomas Fersen a décidé de reprendre l’essentiel de son répertoire avec en vedette cet instrument et d’autres instruments de format réduit. Ce best of de poche c’est l’occasion de se plonger dans les chansons de Thomas Fersen, chanteur qui m’a toujours plu sans jamais vraiment me pencher sur le sujet. Croisé sur une compilation (mon pique nique) Thomas avait changé la perception que je pouvais m’en faire. Loin de Benabar et la compagnie des croques mort de la chanson française (ils devraient écouter Croque ils n’en sont pas loin) Thomas Fersen cultive les mots sans OGM ni pesticide. Alors les mauvaises herbes n’éraillent pas seulement la voix de Thomas, mais comme les enfants de la guerre des boutons, Thomas est toujours proche de la réprimande. Mais d’un geste d’un mot, sans rétablir la situation il annihile la possible agression, la transformant en un sourire complice. Entre l’attrape cœur et Dick Annergarn, Thomas Fersen conte des histoires pour les grands enfants que nous sommes, des chansons qui titillent et ne laissent pas tranquille, comme une puce. Alors gratte-moi la puce Thomas.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.