> Critiques > Labelisés



Parmi les rencontres les plus improbables que nous aurons pu faire depuis plus de cinq ans, le label Omega Point Records doit obtenir une palme, celle de la curiosité et de la marge. Depuis plus de deux ans le labels nous inonde de ses disques tous plus iconoclastes les uns des autres, avec parmi eux, quelques perles, comme ce second LP des frangins Ming & Ping, narquoisement appelés MP2. Si la première rencontre pouvait porter à sourire, c’est une véritable énorme surprise que les frangins nous ont préparé. Il faut imaginer New Order se laisser aller à la douceur de la pop plus sucrée que chaudement caramélisée, le tout servant un chant plus pop que robotique. MP2 prend racine dans une électro que le duo maîtrise ici de main de maître, prenant garde à ne pas nous pourrir les dents, insérant même des interludes humoristiques pour enjouer encore plus l’entreprise. Du tudesque Delete au bien nommé Splendid c’est un disque surprenant (si on se souvient du premier) un disque surprenant qui nous prend à aimer encore plus cette écurie polymorphe et responsable souvent de notre bonne humeur. Bonne pioche.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.