> Critiques > Labelisés



Si les outils de la vie n’ont plus pour beaucoup le droit de se présenter en notre compagnie à l’aéroport, tout à chacun a le droit de s’emparer de la signalétique de ceux-ci pour une illustration. Malko en a mis partout sur son open ticket, partout sauf dans son disque, et nous en sommes plus que grés. Malko n’a gardé de son périple que des illustrations sonores, qui dépeignent peut-être sans le savoir, l’idée parfaite que nous nous faisons des sons de ses contrés dans une mouture contemporaine. Partant de Paris pour arriver à Londres via Rio, Dakar ou Shanghai, Malko et quelques featuring, se promènent autour du globe avec comme idée de ramener une carte postale qui ne sera pas un ersatz de ce que le monde est à l’instant présent. Ce que Malko réussi avec ce disque c’est de faire avec un matériel différent, un album cohérent reprenant des pierres ramassées dans un bocal identique celui d’une techno lounge. Nul doute que la sécurité des aéroports n’aura pas raison de ces souvenirs.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.