> Critiques > Labelisés



Adam Pierce est un homme rare. Prolifique, étonnant, inventif, modeste…il est tout ça et beaucoup plus à la fois. Il a participé et échafaudé trois groupes méconnus mais importants dans la scène jazz/post rock, the dylan group, HIM et Mice Parade. Trois groupes chicagoan qu’on a trop rapidement assimilé à Tortoise, mais qui valent beaucoup plus que cette comparaison, aussi flatteuse qu’elle peut l’être. En tout cas ce serait dénigrer le talent d’Adam Pierce. Après avoir semble t il mis un terme à the dylan group, pour se consacrer à HIM et à Mice Parade, cet homme sort un disque tous les ans. Un en 2003 avec HIM et ce Obrigado Saudade en ce début 2004 sur Fat Cat. Ce nouveau Mice Parade est peut être le disque le plus accessible, fait de batterie jazzy, d’arpèges de guitare et de la marque de fabrique de Pierce ce xylophone omni présent. Au fil des morceaux on découvre des atmosphères nous rappelant parfois fourtet (out of the freedom world), ou the dylan group (mystery brethren). Sortant quelque peu des sentiers battus, Adam Pierce évite tout de même de se foutre de la boue partout et il se dégage de ce disque une sorte de classe, un groove énorme et une certaine mélancolie pour couronner le tout. Onze morceaux, onze sucres qu’on laisse fondre sur la langue…Un très très bon disque, où Pierce ose même chanté sur le génial focus on a roller coaster. Un disque dont on espère qu’il pourra faire sortir de l’anonymat un homme essentiel qu’on apprend à connaître au fil du temps et de la quinzaine de disques qui portent son empreinte… En vous remerciant.




 autres albums


 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.