> Critiques > Labelisés



Je sais pas pour vous, mais moi face à un sommet, une montagne je me couche, comme pendant la dernière éclipse de soleil, je porte mon corps en son entier vers le sol, me mettant au plus bas pour à la fois le contact, mais surtout l’inclination face à la beauté et la force des choses. Pour certains disques c’est le temps qui caractérise ce retour au sol, absorbant au maximum une musique qui ne trouvera jamais dans les livres les mots pour à la fois la caractériser ou la nommer. Après la déferlante arcade fire et son onde de choc retardée, nous en sommes tous peut-être à nous rêver à la découverte, nous pâmant par la suite de nous retrouver comme le point de départ. Pas de doute ADA ne sera jamais cela, arrivant trop tard ou trop tôt pour la mort. Tiens la mort, oui la mort, c’est la bonne nouvelle qu’hitchcokgohome nous annonce, sans même faire référence à Cioran et l’odeur, non simplement le constat, comme celui qui nous a amené à cette longue introduction. Car oui je suis couché, je m’incline sans me prosterner à ne pas en croire mes oreilles. On cherchera toujours sa musique de fin , sa musique d’amour, sa musique de vie et en neuf chansons un groupe venu de la maison d’à côté, ou guère plus loin, car face à l’élément les distances s’écrasent, un groupe donc offre sur un plateau le Graal serti de diamant (blank - coward song - how to stop it now - coward theme est le démarrage le plus hallucinant d’un disque depuis le laid de james) un Graal qui pourtant préfère se cacher craignant une lumière que d’autres risques de voir les brûler. Folk, rock, pop n’ont dés lors que des significations pour les nuages qui cherchent à nous mettre dans l’ombre, mais le groupe lui est loin de cela, il se confond avec l’horizon un soir d’éclipse de Lune quand la lumière change et se réchauffe, quand du doigt on touche le ciel pour le caresser. Chef d’œuvre inclassable, yes you’re dead est à l’image du poignant night falls le dernier refuge dans lequel je voudrais me blottir quand il sera temps. Une montagne sous une éclipse. énorme sensation.