> Critiques > Labelisés



Chanteuse du groupe Metric, la facilité me permettrait de juger ce disque comme l’échappée du système. Ces chansons étrangères à son expérience en groupe, virevoltent comme autant de pétales sous le frais vent du matin, quand la rosée a alourdi de son poids, des fleurs qui ne verront pas une journée de plus (pouette poète). Knives don’t have you back mérite plus de considération que des simples jeux de mots, car le disque peut faire naître en Emily des désirs de carrière solo. Certes le disque perdra de sa splendeur au fil du temps, se laissant embarquer dans une aventure monocorde. Mais comment ne pas entendre dans Crowd Surf Off A Cliff des années après une réponse au nothing compare tu U de la belle Sinnead, comment ne pas sentir, la rage en moins, se perdre dans ses mots et son monde. Accompagnée de The Soft Skeleton, c’est une nouvelle source de désir et de frisson qui nous arrive de quelque part, un nulle part pour elle. Il y a dans ce disque des idées pour une carrière, et des directions multiples qui amèneront loin, à moins que ce ne soit déjà fait au moment ou vous lisez cette chronique via lottery. A découvrir absolument.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.