> Critiques > Labelisés



Dans l’argumentation de vente il peut y avoir de la négation. On se défend d’une chose pour éviter que cela sente la compromission. Dans le cas de The AM on vend ce disque comme celui des anciens (et pour cause) musiciens de Jeff Buckley , en insistant que Jeff Buckley n’a rien à voir avec tout cela (et pour cause encore une fois). Moins relâché dans ses coupures The AM n’est pas sans nous rappeler Big star ou les enfants légitimes que sont les posies. Si la voix ne va pas échapper à la comparaison avec Buckley, elle trouvera des raisons d’espérer grâce à une "appointance" glam rock (deep city diver) qui sera une des rares réjouissances de ce LP qui à force d’être trop démonstratif fini par manquer l’émotion. The AM reste malgré tout un album fait de chansons. Nous pouvions craindre le disque de musicien avec ces solos à n’en plus finir, mais rien de cela, derrière des atours scolaires A.M. signent des chansons et montre que le passé n’est pas contagieux du présent…même si. A découvrir.

Recall




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.