> Critiques > Labelisés



Finissant à peine un papier sur thomas dybdhal , me revoici en présence d’une anomalie géographique avec a cake a room. Groupe roots et influencé, corporellement imbibé de musique folk, blues made in usa, les a cake a room dépeignent avec un humour pas toujours évident (marylise) des histoires entre ruralité et hommage à peine voilé (buddy holly / sugra ray). Si le disque n’a pas la fragilité de la compilation de will oldham réorchestré avec un orchestre, c’est aussi que a cake a room est plus proche de shunatao que de notre ami malheureusement barbu. "Cutclass supreme" s’écoute toutes les fenêtres ouvertes, de jour comme de nuit (histoire de bien se marrer avec "stupid moon") une bonne bouteille à porté de main et une fumée en rajoutant dans l’atmosphère low et poisseuse. Un bretzel non belliqueux.

Elp records




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.