> Critiques > Labelisés



Avec ce the earth is blue, les deux ex Galaxie 500 nous donnent des nouvelles d’un monde qui est à la fois sous nos pieds, mais aussi de l’être qui porte ces pieds. Damon and Naomi seraient pour l’avenir un eveything but the girl dans une image hallucinogène. Avec un songwriting en deux temps, frôlant la douceur, Damon and Naomi est un low qui aurait aimé le droit de prendre de la hauteur et de planer. Avec des mélodies imparables et des arrangements portant ce duo comme une plume le serait d’une main, le duo laisse entrevoir des bribes de joie au milieu d’un chant de désespoir flouté par des sons plus dans la lumière que dans le sombre. De la légèreté (a second life) nous rappelant de bien belles années quand il était encore possible de voir en la diversité des possibilités de cueillir. Alors que le nouveau rock semble de plus en plus plomber l’avenir de nos cdthéques, the earth is blue a ce petit je ne sais quoi qui rend un homme plus agréable au milieu de la douceur. J’ai fait un rêve la terre était bleue, un joli rêve.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.