> Critiques > Labelisés



Etonnant. Etonnant ce disque de mue en direct. Partant d’une indie pop basique, rappelant les plus belles heures de l’indie pop des années 90 a chaque entame de chanson, Tall Ships propose une mue en douceur. Les titres glissent sans jamais y être totalement vers le math rock ou le post rock. Il parvient à faire de certains arpèges de Tortoise des rambardes solides vers un refrain entêtant. Le mariage peut paraître osé, on n’aurait certainement pas accepté en des temps anciens d’entendre les Beach Boys tenter une incursion dans le rock progressiste au milieu d’un titre sur le surf attitude. Tall Ships ose et parvient à mêlant deux styles qui, par média interposer comme on dirait dans les milieux autorisés, ne se parlent pas. Le dosage lui n’est pas à la seconde, on est même persuadé que le pop rock l’emporte haut la main, mais il n’en sera que rehaussé par les entrées fracassantes dans des contrées que l’on pense à tord, plus austère. Prenez « All You Lows » présent sur le dernier volume des compilations ADA. Que serait il devenu sans cette promenade sur le terrain codifié mais libre du refrain. Le titre aurait fini aux oubliettes comme l’importe quels titres des Fountains Of Wayne. Au lieu de cela on écoutera Tall Ships avec l’assurance de ne pas s’endormir sur une moquette épaisse mais au final irritante.

Certes « On Tariffs And Discovery » aura du mal à se tailler une place à la neige dans les referendums de fin d’année, mais il aura probablement une destiné plus enviable, celui de ces disque vers lesquels nous retournons au fil des ans, que nous avons du mal à prêter, car leur présence nous rassure probablement. Coup de cœur.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.