> Critiques > Labellisés


  • 29 décembre 2008 /
    Rothko
    “The Longest Distance Between Two Points” (Trace Recordings)

    rédigé par gdo
    16 votes
      (6/10 - 16 votes) notez cet album


Disponible à 200 exemplaires, avec une dédicace du groupe sur l’élégant packaging, ce EP de Rothko est un cadeau que l’on sait se faire quand on en cure de se voir infliger des écoutes poussives et malades, de disques qui ne devraient venir à nous que par une inimitié certaine à notre égard. Ce EP de Rothko est une relecture de certains de leurs morceaux (Quatre au total) rendant rond et malléable une matière que l’on pensait figée à jamais dans une perfection. Comme des chercheurs intransigeants et patients qui croiraient en la question de savoir d’où vient l’univers, par le prisme de la musique, Rothko offre un dédale de musique, qui tend tout à la fois de l’art et de la philosophie. Pour ce EP, la démarche est très proche de celle de Mark Hollis (« Break The Cycle » est un enfant de l’ancien leader de Talk Talk) dans le sens où la matière prend le pouvoir sur la conception et non l’inverse. La musique n’est pas modelée, elle change l’univers dans lequel elle se ballade. Accessible (on se demande d’ailleurs si Rothko ne vient pas de réussir la prouesse de pouvoir toucher le grand public via une musique, souvent appelée difficile), ce EP est un présent unique, une vingtaine de minutes d’un raffinement, que l’on s’offre pour mieux prendre sa place dans l’univers. Epatant.