> Critiques > Labelisés



Enfin un disque de chanteuse à voix qui perce notre attention (sic). Désolé, mais après la prestation de Charlotte sur la scène du Grand Journal hier soir, il y a pas de quoi craindre une surdité fulgurante pour la première tournée de l’effrontée. Alors si la scène a de quoi nous laisser perplexe, cette nouvelle livraison a par contre tout pour nous rassurer, voir carrément nous inciter à des lois eugéniques afin de ne garder que les lignées digne d’intérêt. Produit et réalisé par Beck, IRM est peut être le disque que Charlotte aurait enregistré sous le haut patronage de son papa, si celui ci n’avait pas rejoint les voluptés des gitanes. Pas un hasard d’ailleurs quand on connaît l’influence du grand Serge sur le petit Hansen. Premier constat Beck a certainement appris à connaître Charlotte, entre son accident et un tournage déstabilisant, Beck a pu se faire une idée de sa personnalité. Profitant de la fragilité relative, il l’a certainement poussé, chose évidente déjà dans le chant, moins frêle, Charlotte desserrant une mâchoire souvent serrée. Ensuite comme un clin d’œil c’est une reprise de Jean-Pierre Ferland (auteur du mélody Nelson Quebecquoi) qui rappelle que Charlotte est française. Pop, Folk, impossible à classifier, comme pouvaient l’être les premiers albums de Beck, IRM résonne d’un magnétisme qui n’est pas que magnétique. On pense souvent aux deux premiers albums de Feist, inclassifiable. Alors on ne comprendra pas pourquoi « Heaven Can Wait » a pu être choisi en single, ce titre ressemblant plus à la participation de Charlotte pour un nouvel album de Beck, on ne comprendra pas pourquoi Charlotte ne chante pas plus souvent comme sur « IRM » ou « Me And John Doe », et encore moins la manière froide avec laquelle j’ai accueilli le disque pour sa première écoute. J’en connais un qui en haut doit lever la main gauche avec classe en prononçant une phrase qui dans sa bouche évite la vulgarité « ma cocotte ton disque, il est pas dégeu ».




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.