> Critiques > Labelisés



Trio transalpin, les Hot Gossip devrait ravir les adeptes du jogging avec le logiciel Nike Ipod. Avec Hot gossip comme métronome de votre footing vous aller pouvoir être une forme de rythmique complémentaire avec le mouvement de vos jambes. En mélangeant punk rock plutôt soft et dance, plutôt sibyllin, les Hot Gossip lorgne vers la nouvelle scène anglaise, qui elle porte des costumes étriqués et des cravates chaussettes ridicules. Pas de maniérisme, juste la sensation ‘un groupe animant une soirée de fin d’année scolaire, et voulant transformer la salle emplie de jean slim, en fourmilière pouvant contrecarrer une secousse sismique. Avec un brin de je m’en foutisme (At Night) qui n’est pas sans nous rappeler les débuts crâneurs de Damon Albarn au sein de Blur, et des tubes à vous dégommer les mièvreries spectrales de coldplay en haut des charts ( Fast In The Rain) , les Hot Gossip, font, pour employer un langage très à la mode dans le milieu des journalistes sportifs, le travail. Un beau travail de fin d’étude, entre dévotion au bruit et la fureur, et amour immodérée pour les cascades rockabilly et dance. Un bon coup de jeune.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.