> Critiques > Labelisés



Ecartons tout doute, derrière le patronyme Champion Kickboxer on ne trouvera trace ni d’un Jérôme Le Banner lâchant les gants pour la chorale ni d’un Bob Sapp désertant les rings pour tenter sa chance au CQFD 2007. Les quatre membres de Champion Kickboxer viennent de Sheffield, avouent leurs lacunes en matière de low-kicks mais maîtrisent sans difficulté l’art de l’harmonie vocale (sans doute moins utile dans le cas d’un corps à corps de sortie de boîte). Un savoir-faire à l’oeuvre sur l’ensemble des neuf plages de Perforations, premier disque organique et séminal sorti sur le label fureteur Thee Sheffield Phonographic Corporation (The Long Blondes, Smokers Die Younger). Si autour de ces mélopées kaléidoscopiques et hypnotiques s’enroulent bien quelques guitares lianes enrouées, quelques motifs de batterie crève-la-faim, quelques notes de claviers distordus dont on questionne la bonne santé, leur combinaison domine toujours les débats passionnants menés par ce quartet iconoclaste qui arrange avec intelligence un plan à trois entre art rock (le single entêtant " Like Him + Her + Her + Me "), pop ("Frog And Mouse ") et punk arty (l’introductif " Io "). Fascinant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.