> Critiques > Labelisés



Selon la nouvelle source d’information de tout à chacun, j’ai nommé wikipedia, Joey Cape est un chanteur guitariste punk, officiant dans le groupe californien Lagwagon et son side project Bad Astronaut. Tenant entre mes mains « bridge » le premier album en solo de Joey, je peux vous dire que le garçon à la mélancolie à fleur de peau et que le punk rock a laissé place à des chansons folk, qui oscillent entre Elliott Smith et Joseph Arthur. Maitrisé de bout en bout, ce disque à la fraicheur qui tranche avec la moue des très mauvais jours sur la pochette, sait ne pas se rendre grandiloquent, donnant des leçons de production, donnant à un titre comme « home » juste ce qu’il faut pour en faire un morceau phare du disque. Entre ce titre et le touchant « the ramones are Dead » Joey cape nous fait part de ses histoires (« canoe »), celles de la vie de tous les jours, ayant une très lointaine appointence avec une poésie parfois facile quand on cherche à empiler des mots. Wikipedia n’a plus qu’à actualiser son encyclopédie, et à coucher ces mots simples, Joey Cape, chanteur folk rock, entre deux eaux…sur un pont.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.