> Critiques > Labelisés



Le producteur Stephen Street confiait un jour à Alex James de Blur que tout ce qui comptait dans un album c’était que la batterie sonne et soit carrée et que les disques qui rencontraient le succès le tenaient à 80% de la batterie et à 20% du chant. Le reste selon lui n’avait que peu d’importance. A l’écoute de l’émoustillant Derdang Derdang, on se dit que Sam Windett et les siens se planquaient sans doute derrière un rideau au moment de cette confidence. Archie Bronson Outfit suit en effet à la lettre les dosages de Street et signe un album de blues-punk psyché pourtant loin d’être à la rue. Le chant de possédé en crise hallucinatoire de Windett, la guitare frappée d’affection du système nerveux de Dorian Hobday et la batterie émancipée mais tutrice d’Arp Cleveland rendent rapidement dingue-dingue de Derdang Derdang. Quand les (feus) 22-20s se lustraient la quenelle sur leurs vinyles de Skip James, Archie Bronson Outfit file un grand coup de pied à son bac à figures tutélaires (de Johnny Cash au Gun Club) se refusant à vénérer le passé même si le présent pas ragoûtant les y enjoint. Une belle livraison de Domino.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.