> Critiques > Labelisés



Plus on rentre dans ce troisième album de Michael Beckett (prononcez à l’allemande s’il vous plait), plus on ne sait pas à quelle sauce nos oreilles vont être mangées. De l’électro sauvage, proche des japonais de Merzbow ou des expérimentations électroniques d’un Jim O’Rourke. Des morceaux, presque pop, avec une guitare acoustique à l’endroit, comme à l’envers, proche des géniaux Animal Collective. Une belle collection. Et l’alchimie se fait sans véritables à-coups, passant d’un moment de folie électronique à une belle mélodie pop aérienne. Le mélange surprend au départ, puis finalement nos oreilles commencent à s’habituer à ce disque hors normes. Kptmichigan surprend même avec ce Sunmask ! sorte de morceau entre Mogwai, John Zorn, et Fantomas…Une expérience intéressante, et savamment dosée pour éviter l’électrocution. Malgré tous ces heurts, ces changements de rythme, d’ambiances, qui peuvent paraître brutaux, Kptmichigan est un disque assez intéressant pour provoquer la curiosité de l’auditeur. A découvrir absolument. En vous remerciant.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.