> Critiques > Labelisés


  • 10 novembre 2010 /
    Mum
    “Finally we are no one”

    rédigé par gdo
    2 votes
      (7/10 - 2 votes) notez cet album


Vous rêviez d’un croisement entre les cranes et sigur ros, et bien mum exhausse ce rêve ou cauchemar, car l’utilisation de bruits enfantins dans cette atmosphère faussement, nous ramène assez bizarrement au clip malade d’aphex twin, come to daddy. Et pourtant green galss of tunnel paraît au combien inoffensif et agréable. Ces cousins de Bjork (ils ont du emprunter les mêmes chemins plein de neige pour aboutir à we hap the map of the plan), réchauffent la glace juste ce qu’il faut pour rendre la réception amicale. Ici l’électronique est un prétexte à fixer cette musique dans le temps, mais le bruit de la neige aurait fait l’affaire, tellement ces chansons voltiges, et se posent sur un matelas douillet, celui des voix enfantines et coquines des deux frangines. C’est par-là même, la fragilité, que le disque prend sa force et affirme que l’avenir n’est pas toujours face à nous….il peut être sur le côté. Mum a la carte, mum à le nez, mum a la fragilité solide de ce flocon de neige qui tombera au début de l’hiver et restera, là attendant que l’hiver le quitte. Le bonheur de rendre le soleil malheureux. Mum mérite ses trois étoiles pour la saison.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.