> Critiques > Labellisés


  • 11 novembre 2010 /
    Morphine
    “the night”

    rédigé par gdo
    3 votes
      (7/10 - 3 votes) notez cet album


Voici donc le dernier album de Morphine, la dernière injection de Mark Sandman et son gang. Après un début en fanfare avec Cure for pain et Good Morphine c’est très vite construit son propre cercueil refusant de changer une formule qui ne marchait plus. The Night parfait titre pour un point final regroupe les derniers enregistrements avant la mort de Sandman. The night chanson titre de l’album éclaire la belle mélancolie d’un Mark Sandman à faire pleurer la nuit. Avec So many ways Morphine affiche la couleur, ils reconnaissent avoir utilisé trop vite une voie de garage. Le très francophile Mark Sandman à des souvenirs et nous avec lui. Souvenir de ce saxophone, souvenir d’un concert superbement interminable alors que la lune avait depuis longtemps le pouvoir en main. Sur Top floor bottom buzzer les filles sont là mais l’atmosphère devient vite délétère. Des filles mal accompagnées par un like a mirror long cloque et martial.. A good woman is hard to find et rape on fire nous servent un basse maintes et maintes fois usitées une combinaison saxo trop voyante pour ne pas percer le secret qui n’en est plus un. Le constat est rude, Morphine n’a jamais écrit qu’une chanson et même si sur I’m yours you’re ils minent un mariage avec un rythme orientale l’arrangement est top voyant. The way we met, dérapage une fois de plus trop contrôlé tout comme slow numbers énième redite de la formule à bout de souffle sans cascades, nous amènent péniblement vers Take me with you chanson terrible dans ce contexte particulier " you say you want my help, i can’t help myself " longue complainte sur l’impossible retour en arrière, tout est gravé sur la pierre. Morphine a était.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.