> Critiques > Labelisés



A n’en pas douter un membre de la famille de Mauri Heikkinen lui aura offert le Hors-Série Femme Actuelle sur le bien-être intérieur. L’auteur du remarqué Growing Green, joli album de folk troublé, va mieux. En apparence du moins, son acid folk 60s capté en quelques mois à l’été 2005 dans son village familial du sud de la Finlande, découvre moins les pets qui bossèlent son casque. Snow On Moss On Stone s’ouvre ainsi sur le songwriting sourire aux lèvres de " Bakery " et sur la mélodie errante de " Hues " et son chant soufflé à l’oreille. Aussi hormis " Treehouse " sur lequel une ligne de chant guttural griffe le cuir d’une ritournelle pourtant joliment travaillée, l’ensemble des titres de ce second effort de Drowsy appelle à l’apaisement. Le propos reste souvent sardonique mais s’ouvre aussi sur l’observation d’une vie rurale vécue ou mythifiée. De l’épique " Good Old Odd Good " au délicieux " When It’ll Be Snowing " piqueté d’arpèges scintillants, Heikkinen ajoute sa pierre couverte de mousse et de neige à l’édifice d’excellence que reste le catalogue Fat Cat.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.