> Critiques > Labelisés



Rodolphe burger a beaucoup de talent caché et ce ep tiré de son deuxième album en est la preuve une fois de plus. L’homme usé est dynamisé par Alex Gother qui rend plus fringuant encore un homme qui n’en avait pas plus autant besoin que cela. Drum contest sublime inédit dans lequel une batterie se rebelle. Un lien plus qu’étroit avec les travaux de Kat Onoma. Une plongée dans un univers hostile mais proche, une jungle peuplée d’un troupeau de singes sautillant. Si tranz est évitable, unlimited marriage I version demo mix rentre dans l’histoire comme une parfaite mise à nu à la limite de l’hypnotique. Un disque d’hypnose rageuse comme le confirme à l’est où les guitares sont au pouvoir afin de nous réchauffer. Beat primitif et guitare au parloir termine le show en beauté, et une fois de plus Rodolphe aura touché au but, la tête regardant à droite et à gauche pour tirer en ellipse. Avec ce ep Rodolphe Burger n’a jamais été aussi prêt de Kat Onoma.