> Critiques > Labelisés



Que de groupes de tête qui nous tiennent en haleine avec Overhead, Radiohead et Symply Red (non là je m’égare dans des contrées que les oreilles d’un amoureux de la musique ne peuvent fouler). Pour son deuxième album, Overhead ne s’égare pas de cette pop rock soignée et vaporeuse, et soigne ses envolées lyriques, rendant un style parfois indigeste aussi fin qu’un met délicieux. Il serait absurde de ne parler que des ressemblances avec le plongeur du Mississipi comme il serait absurde de trop en rajouter à ce sujet, mais l’évidence est là ; notre Nicolas Leroux se mesure avec les cimes escaladées par Buckley. Mais Nicolas sait raison garder et ne pense qu’à servir des compositions impeccables (Talk Real / The Handsome Machine) plutôt qu’a les charger se mettant aux services de celles ci quitte à forcer sa nature et à donner à sa voix l’occasion de sortie de route (Second Thought) étonnante et rassurante. No Time Between n’est pas le chef d’œuvre dont pouvait accoucher Overhead dans le passé, s’ouvrant des nouveaux horizons (Out Of Your Sleep) peut être plus brumeux dans son premier plan. Overhead a une tête d’avance et le temps pour l’accusé de réception. La beauté simple d’une musique des anges. A écouter absolument.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.