> Critiques > Labelisés



Un split single c’est comme une demi finale de coupe du monde transformée en match amical dans un terrain vague. Ce Split Vinyl entre Aeroflot et Adam Kesher se jouerait sur la frontière imaginaire que les joueurs de risk connaissent, la rue d’une ville qui serait pour une moitié au kamtchaka et pour l’autre aux Etats-Unis. Frappés colorés et quasi statufiés les Aeroflot répondent coup pour coup à la clashitude d’Adam Kesher, débordant les idéaux de libéralisme par une mise en commun des biens et des sons. Mais Adam Kesher refait l’histoire quand Aeroflot la bégaye à moins que sur un centre que les amis du polit bureau qualifieront de stalinien ne débordent une défense à la gram souness. Je ne sais plus ou donner de la tête, de l’attaque à tout va, le stade est en transe….Match nul 6 buts partout.




 autres albums


aucune chronique du même artiste.

 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.