> Critiques > Labellisés


  • 11 janvier 2008 /
    16 horsepower
    “Folklore”

    rédigé par gdo
    2 votes
      (5/10 - 2 votes) notez cet album


Comment se sortir d’une chevauchée de chevaux fous ? David Eugène edwards avait trouvé la parade en sortant l’album solo de ce début d’année. le dernier opus du gang franco-américain, avait donné des signes évidents de fatigue, et l’album live devait signer la fin d’une époque, gravant l’instantané d’un groupe unique sur scène. C’est avec folklore que le groupe revient dans les bacs, redonnant aux chevaux fougueux l’occasion de refaire de la poussière. mais ceux ci, sont derrière une ferme à manger de l’herbe fraîche c’est que david a mis de l’eau dans son missel, et ses références dans sa guitare. Fini ce hillbily punk, il se plonge dans ce qu’il appelle folklore. On se pince, mais non, le 16 n’a pas sa chanson tendue à souhait, ni sa complainte déchirante au bandonéon. il s’assoit à la table de ses maîtres, les écoute avec attention, avant de monter sur la table, et de se lancer, les dents serrées, dans des interprétations plus que faciles. Le 16 s’offre alors une deuxième vie prolongeant à merveille le woven hand de david. Si les champs ne sont pas les mêmes, sont éloignés, David pourrait bien longer la route de Nick Cave après son tribu à lui à ses maîtres Le 16 est toujours aussi fougueux, mettant cette fougue au service d’un terroir bien heureux de revoir la lumière. La plus jolie des leçons d’histoire d’un groupe qui s’ouvre un avenir grâce à un passé grandiose.




 autres albums


 interviews


aucune interview pour cet artiste.

 spéciales


aucune spéciale pour cet artiste.